RNI-Films-IMG-51301728-847A-44B4-9F5E-40
corps%20compos%C3%A9_edited.jpg

<< corps composé II >>

“O  mon corps tout pourri ……

 

                     n’est-il déjà plus nu ?  ”

 

La substance synthétique de l'animalité et de l'humanité ,complète la relation de transformation entre la chair et la mort.

L'incohérence individuelle ne peut plus tracer de frontières,

Une existence intacte et illimitée.

 

C'est comme l'essence de l'eau turbulente,

Dans le chaos du spirituel,

 

Peut-être sous l'énorme amertume

Certains tissus physiologiques,

ils ont déjà

anéanti les profondeurs,

Sacrifié à,

La chose divine conservée en mémoire.