Nous existons et disparaissons dans la fente lumineuse.

L'imge coule avec le changement du regard,et ajuste constamment l'apparence de la forme en fonction de la façon de voir. Nous ne pouvons pas vivre en nous-mêmes en permanence, mais selon le blocage ou la stagnation de notre propre matériel, nous simulons l'image intérieure de nous-même dans notre esprits. Selfie est notre identité virtuelle, "l'imagination" et "l'oubli" sont les éléments nécessaires de la composition. Les nous fictifs sont reliés les uns aux autres, construisant ensemble un réseau de lumière, se réfractant et se fermant, la personne qui nous voit est notre miroir, tout comme une ère del’ information fragmentée, juste un miroir qui transporte des données fragmentaires.

Ce travail reflète la façon dont nous regardons nous-mêmes et le monde de la communication avec Internet, utiliser des matériaux réfléchissants, des selfies et des autoportraits et explorant la relation subtile entre les effets de la lumière et de la matière.

   <<Selfie dans l’expérience de la fente lumineuse>>

                                             Video

                                              2020

1/7